Vente

Le roman Prédateurs disponible sur Searchbooks

  • Auteur de l'ouvrage: Maxime Chattam
  • Edition de l'ouvrage: ALBIN MICHEL
  • Type d'annonce: Vente
  • Langue de l'ouvrage: francais
  • Ville: paris
  • Pays: France
  • Code postal: 75019
  • Publié le : 5 juillet 2017 11 h 47 min
  • Expire : Cette annonce a expiré
  • JE LE PREND
bm_12023_aj_m_4069

Description

Le roman Prédateurs disponible sur Searchbooks

Une guerre sans nom. Le débarquement libératoire est imminent. Parmi les GI’s, la tension est extrême. Mais cela ne peut suffire à expliquer le crime abominable découvert sur l’un des navires alliés : un soldat a été retrouvé pendu à des crocs de boucherie, la tête remplacée par celle d’un bélier. Le lieutenant Frewin de la Police militaire et l’infirmière Anne Dawson dépêchés sur les lieux en sont convaincus : c’est l’œuvre d’un tueur redoutable qui jouit de la souffrance qu’il inflige.

Malgré le déclenchement de l’offensive, les meurtres se poursuivent avec un raffinement croissant dans l’horreur. Frewin et Dawson orientent alors leur enquête vers la 3e section de la compagnie Raven, une poignée de durs qui forment un cercle très spécial…

——–
Avis Le roman Prédateurs disponible sur Searchbooks

Le début est prometteur : un meurtre étrange, l’imminence d’un départ pour le front –c’est la guerre–, des personnages poussé dans leur noirceur par cet environnement instable et “sauvage” (c’est tout plein de testostérone là-dedans!).

Ensuite, il y a des passages où, malheureusement, on devine un peu trop facilement quand et comment M.Chattam –ou son tueur– veut nous mener en bateau.

Malgré quelques regrettables longueurs et parfois trop de blabla pour exprimer et expliquer des opinions, l’idée de base est bonne. Les meurtres, la cruauté, la violence, la tension, la peur, le côté sombre de chaque être sont bien dépeints. M.Chattam sait toujours aussi bien créer l’ambiance de ses romans. Il nous décode « le langage du sang ».

Nous montre l’horreur dans sa nudité et la cruauté dans toute son humanité !… Il se sert de son roman pour dire la barbarie humaine. Et la monstruosité qui se cache en chacun de nous…

Dans l’ensemble, c’est un bon thriller. Il y a de la tension, des meurtres bien sanglants. Des fausses pistes, des personnages ambigus et la guerre qui bouscule les règles établies… C’est d’une noirceur effrayante !

Le roman Prédateurs disponible sur Searchbooks
———-

Avec ce roman, Chattam a voulu plonger dans les racines du mal. Ce n’est pas son premier roman sur le sujet.
Cette fois-ci, il a voulu offrir un cadre différent à son thriller, en utilisant le contexte d’une guerre et d’une enquête de la police militaire. Excellente idée de départ, mais…

Oui mais, il ne suffit pas d’avoir l’idée d’un bon environnement, encore faut il le construire. Premier écueil du roman, à mon sens : Chattam parle d’une guerre sans nom. Pourquoi ne pas avoir retranscrit l’action clairement durant la seconde guerre mondiale ? Une ellipse bien trop commode à mon goût. (cela évite sans doute de se lancer dans de fastidieuses recherches pour faire tenir historiquement le récit…)

On le sait en ouvrant ce genre de livre, on aura droit à son lot de violence. N’empêche, la trame est fine, et plus d’une fois je n’ai eu comme impression que de me balader dans une galerie des horreurs, avec la recherche constante de choquer (pas de bol, cette accumulation a plutôt eu le don de me laisser de marbre, au fil de la lecture).

Mais, parlons de l’histoire et de ce sentiment lancinant que le décor guerrier servait le plus souvent de cache-misère à l’intrigue. Parce que l’histoire est mince. Très mince et Chattam l’utilise pour pérorer sur le concept du mal. Avec certaines conclusions totalement fumeuses sortant de la bouche de ses personnages.

En effet, les dits personnages qui sont franchement caricaturaux. Peu aidés par un prose tantôt fade et terne. Tantôt prétentieuse, tantôt douloureusement irritante. (ah, ces faux rebondissements de fin de chapitre, souvent déplacés…).
Quant au dénouement et la « surprise » finale. C’est toujours très enrageant d’avoir découvert la clé depuis une bonne moitié du livre…

Cependant, ce roman a divisé les amateurs de l’auteur. Je fais clairement partie de ceux qui pensent que ce roman est un joli raté, une oeuvre non maîtrisée ; tellement loin de l’imagination, la construction et le dynamisme des « arcanes du chaos », par exemple.
Avis sévère d’un lecteur très déçu.

Le roman Prédateurs disponible sur Searchbooks

Source : babelio

Le roman Prédateurs disponible sur Searchbooks

Commentaires Facebook

  

251 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Numéro d'identification de l'annonce : 472594cf5ca98c42

Signaler un problème avec cette annonce

Traitement de votre demande, patientez s'il vous plaît ....

Annonces partenaires

Ouvrages les plus consultés

SearchBooks

CODE ANALYTICS