Culture d’Otaku

Articles 12 mars 2018

Bonjour à tous! Voici maintenant plusieurs mois que j’ai découvert Culture d’Otaku.

C’est un site web français de découverte de la culture japonaise. Notre communauté de manga grandit, ainsi je souhaitais vous faire partager cette découverte. Culture d’Otaku permet d’informer, de faire découvrir la culture japonaise en son entier. Vous y retrouverez des articles sur le cinéma, les mangas/animés, la musique, le mode de vie et les jeux-vidéo principalement.
Afin de mieux faire connaissance, nous vous présentons cette interview de Culture d’Otaku.
Shifumi alias Mélody, la fondatrice du site répond à nos questions.


Questions :
Pourquoi ce nom, « Culture d’OTAKU» ?

Parce que je souhaite renvoyer à tout ce qui touche à la culture japonaise. Ce qui parle à la majorité des gens aujourd’hui, c’est tout ce qui tourne autour de la pop culture. Les personnes de ma génération ont pratiquement tous concernés par le terme “otaku”. A une vingtaine d’années, on a tous regardé un animé ou lu un manga, on est plus ou moins né là-dedans donc notre nom parle à une majorité de gens intéressés par la culture japonaise. C’est comme ça que je vois les choses personnellement !

Pourquoi cette passion pour le Japon ? Avez-vous déjà été ?
Cette passion m’est venue à l’âge de 12 ans. Je n’avais pas vraiment d’amis et je suis tombée tête la première dans le monde du manga et des animés. A force, je me suis intéressée à la culture traditionnelle, l’histoire, au cinéma et tant d’autres choses sur ce pays. Depuis je ne cesse d’avoir envie d’en apprendre plus ! Je n’y suis malheureusement pas encore allée, mais je vais m’y rendre pour la première fois en avril de cette année durant 2 semaines.

Pouvez-vous nous parler de « Culture d’OTAKU» : que pouvons-nous y retrouvez ?
Culture d’Otaku, c’est avant tout une page Facebook, une grande communauté de fans de la culture japonaise qui sont tous là pour se détendre et rigoler un peu pendant leur temps libre. Mais aujourd’hui, c’est aussi un site internet qui regroupe une multitude d’articles sur cette même culture, dans le but de satisfaire toute sorte de lecteur. Disons que le site internet est le côté culturel de Culture d’otaku, tandis que la page Facebook permet de publier de tout et n’importe quoi, de communiquer un maximum avec nos fans, d’organiser des petits jeux, des concours, des rencontres…

En quoi se Culture d’OTAKU différencie-t- il des autres sites ? Qu’elle est votre petite
touche ?

Je pense que notre point fort est d’avoir créé les réseaux sociaux avant le site internet. Ce qui fait que nous avons réussi à avoir beaucoup de portée plus facilement que si l’inverse avait été fait. De plus, le côté social me tient beaucoup à cœur, c’est pour ça que je tiens aussi un Snapchat et un Instagram Culture d’Otaku. Nombreux sont les retours positifs de cette diversité ! On est disponible en toute circonstances et nous savon garder notre sang froid, beaucoup nous remercient pour ça. Nous avons fait découvrir de nombreuses choses à nos fans, car nous avons un public très large. Certains sont très jeunes, d’autres seulement curieux. Grâce à ça, nous pouvons toucher des gens très différents et beaucoup d’entre eux apprennent pleins de choses grâce à nous, car ils ne sont pas tous là pour le côté culturel à l’origine.

Que recherchent les fans en général sur le site ?
Majoritairement, les gens viennent sur notre site pour se renseigner sur le mode de vie des Japonais. Après, le folklore et nos avis/analyses sur certaines œuvres (manga/anime) sont aussi des sujets populaires.

Pouvez-vous nous faire un rapide retour d’expérience ? (Nombre d’abonnés, satisfaction
abonnés etc.) En ce début d’année 2018, notre page compte plus de 43000 abonnés et j’ai toujours du mal à y croire ! Je prends un grand plaisir à écrire des articles et à publier sur les réseaux sociaux malgré mon cruel manque de temps. Sur Instagram, 1900 personnes suivent nos photos et le Snapchat que j’ai ouvert il y a peu compte un nombre vraiment incroyable de gens venant du monde entier. Nous nous étendons de plus en plus et toutes les personnes que je rencontre m’encouragent dans ce que je fait. On me donne souvent des conseils ou on me propose de l’aide et je remercierais jamais assez ces personnes qui m’ont aidé à surmonter ces petits moments de doute quand les choses étaient difficiles avec Culture d’Otaku. Les abonnés sont toujours là pour nous soutenir aussi, et même si nous en avons certains qui sont parfois difficile à vivre, avec le temps on tente d’adapter et de répondre aux demandes de tous. Ce n’est pas toujours facile, mais le travail d’équipe est fait pour qu’on se serre les coudes après tout !

Le site est gratuit : quel est votre modèle économique ?
Aujourd’hui, nous n’avons pas vraiment de revenus. Nous réfléchissons à la mise en place de quelques publicités (non-abusives) pour nous soutenir financièrement. Cependant, nous avons une page Tipeee qui permet à nos lecteurs et abonnés de nous donner des dons si ils le souhaitent ! Voici le liens : ici

Quels sont vos projets pour cette année ?
Avec une toute nouvelle équipe, nous souhaitons développer le format vidéo car c’est beaucoup plus interactif qu’uniquement de l’écrit. Je souhaite vraiment rester proche de mes abonnés et leur apprendre un maximum de choses tout en s’amusant et en prenant du bon temps !

Que peut-on vous souhaiter pour 2018 ?
Je souhaite que nos projets vidéos voient le jour aussi rapidement que possible. Nous comptons sur les dons des abonnés pour le matériel. Si nous avons tout avant avril ce serait un exploit car je rêve de faire une sorte de vlog lors de mon premier voyage au Japon, j’en suis toute émoustillée ! Si j’arrive à réaliser ces projets vidéos et à bien maintenir la page Facebook, ce serait vraiment parfait pour réussir cette année dans nos avancées. Après tout, nous avons aussi d’autres projets à réaliser si nous en avons le temps après tout ça ! Mais surtout, j’espère que nos fans resteront toujours le mêmes, car c’est eux qui nous donnent l’envie de faire ce que nous construisons !

Voilà, l’interview se termine.

Merci Mélody pour ce moment et nous attendons patiemment les avantures en image au japon en avril.

Retrouvez Culture d’Otaku sur :

Facebook
Intagram
Site web 

Credit photo: culture d’Otaku

Commentaires Facebook

Pas de mots clés

774 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Annonces partenaires

CODE ANALYTICS